[Total : 2    Moyenne : 2/5]

Utilisation du  jojoba bio antioxydant naturel puissant L’anatomie de la tige chez Simmondsia est particulière et se caractérise par l’absence de cerne annuel de croissance.

Mode de reproduction Le Jojoba Initiatives de développement (Suite) Structure des feuilles Les statistiques de production (suite) Évaluation sommative partie B Type de racine Les besoins du milieu (climat) Les besoins du milieu (le sol) Les statistiques de production Les statistiques de production (suite) Initiatives de développement Le jojoba est une espèce dioïque, c’est-à-dire qu’il apparaît sur deux pieds séparés : l’arbuste à fleurs mâles produit le pollen reproducteur, celui aux fleurs femelles à peine perceptibles forme, après pollinisation anémophile (par le vent) des fruits brunâtres ressemblant à des glands, contenant chacun une grosse graine brun foncé. Il peut être aussi pollinisé par les insectes. Les fleurs femelles sont isolées de couleur vert pâle. Les fleurs mâles sont jaunes, petites et disposées en grappe de capitules.

 

Le jojoba était utilisé comme fortifiant des cheveux, mais la vertu essentielle du jojoba était de préserver la douceur de la peau.

Le jojoba était utilisé comme fortifiant des cheveux, mais la vertu essentielle du jojoba était de préserver la douceur de la peau.

 

Le jojoba forme une racine pivotant qui pénètre profondément dans le sol (jusqu’à 10 mètres), et qui peut atteindre 60 centimètre avant la levée de la pousse. Après la racine pivotante, c’est au tour de plusieurs racines latérales de se développer en profondeur, mais l’étalement latéral du système racinaire est limité. Un système de fines racines secondaires se développe à proximité de la surface. Elles s’enfouissent en pivotant dans le sol pour aller chercher l’eau dans les couches les plus profondes et assurer ainsi l’ancrage et le stockage des réserves de la plante. Type de tige Ses feuilles, de forme ovale et élancée, sont velues et coraces, ce qui les protège contre l’évaporation de l’eau. Les jeunes feuilles sont d’un vert doux ou gris puis deviennent jaune verdâtre. Les Indiens furent les premières personnes à l’utiliser dans un but cosmétologique. Le jojoba était utilisé comme fortifiant des cheveux, mais la vertu essentielle du jojoba était de préserver la douceur de la peau.

L’huile était utilisée comme remède pour cicatriser les blessures, pour protéger la peau et les cheveux contre la sécheresse du désert. De plus, les graines étaient très riches en protéines (35%), ils leur servaient de nourritures. De nos jours, il y a près de 300 produits, contenant de jojoba, qui fait leur apparition aux États-Unis ces dernières années. La graine de jojoba renferme presque 2/3 d’huile. L’huile de jojoba est extraite de fèves, c’est une huile riche en acides gras essentiels et en vitamines. Cette huile a plusieurs utilisations. Il peut être utilisé comme un agent anti-mousse dans la production des antibiotiques et pour le traitement de maladies de la peau. Aussi, il est utilisé dans plusieurs produits cosmétiques et des soins des cheveux. De plus, comme l’huile de jojoba ne contient pas de cholestérol ou de triglycérides et n’est pas décomposée par les voies métaboliques, il peut devenir une huile à basse calorie pour la consommation humaine. Également, il peut être utilisé comme un lubrifiant à haute pression et température. La stabilité de l’huile de jojoba est attirante pour les industries d’électronique et l’informatique. Finalement, autres utilisations proposées comprennent des bougies, des plastifiants, des détergents, des agents ignifuges, de l’huile transformatrice, ainsi que pour l’industrie du cuir. Les Américains ont fait des tests sur l’huile de Jojoba pour étudier sa texture particulière. Cela a permis à deux chercheurs de l’université d’Arizona, Foster et Greene, d’établir un parallèle entre les constantes physico-chimiques de l’huile de Jojoba et le blanc de baleine.

D’autre part, depuis 1976, sa production commerciale s’est étendue à l’Argentine, l’Australie, l’Égypte, Israël et le Pérou. En 1977, le célèbre élève Khairi du professeur Yermanos parvint à faire pousser le jojoba dans les zones arides d’Afrique. Enfin en 1982, l’huile de Jojoba obtient même un soutien de la part du gouvernement du Soudan et des Nations Unies. Ils se réunirent lors d’une conférence pour favoriser la culture du Jojoba qui donne non seulement une huile très intéressante, mais qui protège également les sols. Le jojoba est mieux adapté aux zones qui sont hors du froid. Au cours de son développement, le froid excessif peut tuer la plante. Par contre, le jojoba est très tolérant à des températures élevées (jusqu’à 45°C). Les peuplements naturels du jojoba se produit dans les régions qui reçoivent de 3 à 18 pouces de précipitations par an. Le jojoba nécessite le plus d’eau au cours du fin de l’hiver et début du printemps. La plupart des populations sauvages du jojoba se produit dans les régions où la texture du sol est moyenne ou léger, un bon drainage et un bon infiltration de l’eau. La plantation sur des sols lourds peuvent causer une lente croissance et plus de problèmes avec des maladies fongiques. L’organisation des tissus Tandis que la système racinaire du jojoba est pivotant, il est dicotylédone. (Je ne pouvais pas trouver de schéma qui illustre ses racines) La production commerciale du jojoba a commencé en 1976.

L’Argentine et les États-Unis sont les principaux producteurs avec les seuls producteurs avec l’Australie, le Chili, l’Égypte, Israël, le Mexique et le Pérou. La production mondiale devrait augmenter de 10% par an, au cours des cinq prochaines années en raison de l’augmentation et la maturation des plantations. Les exportations mondiales d’huile de jojoba, par les principaux pays producteurs en 2006 était de 1770 tonnes, avec l’Argentine fournissant 43%, 29% pour Israël, Pérou 15% et les États-Unis de 9%. Les exportations américaines de l’huile de jojoba ont baissé d’un maximum de 391 tonnes en 1999, à seulement 167 tonnes en 2006. Malgré une production intérieure croissante, les importations australiennes de l’huile de jojoba ont fortement augmenté ces dernières années, indiquant la croissance de la demande intérieure. Dans le passé, l’industrie australienne a exporté produits pétroliers en vrac à l’Iran, la République de Corée, l’Italie, la Nouvelle-Zélande et la Malaisie. Toutefois, aucune donnée d’exportation australiens pour l’huile de jojoba est disponible depuis 2001.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*